Exercice Ebola

Exercice Ebola

Views:2410
La BSPP en collaboration avec le SAMU ont organisé une partie théorique de rappel sur ce qui le virus et la maladie Ebola et une partie pratique sur la prise en charge d'une victime. Un exercice de démonstration a permis à la fois de tester les procédures de traitement de tels cas : diffusion de l'alerte, habillage, déshabillage, protection de personnel, les différents véhicules utilisés et matériel pour transporter les patients. D'autre part les organisateurs ont pu afficher une collaboration interservices de tous les services de l'Etat, nécessaires dans telle prise en charge de patient.
 
En cas de confrontation à un cas suspect il est recommandé de suivre les consignes suivantes. D'abord, la fièvre est un symptôme de la maladie, donc pas de fièvre, pas d'Ebola. La contamination est exactement proportionnelle aux signes que l'on voit. Il n'y a pas de transmission dans l'air et ce n'est pas la grippe, ce n'est pas une malade infectieuse comme la tuberculose que l'on peut attraper en se promenant. Il faut être en contact notamment avec ce qui est le plus dangereux, c'est à dire des liquides : la diarrhée, les vomissements, le sang. Un peu de fièvre – un peu de contamination possible. Beaucoup de fièvre et beaucoup de sécrétion signifie que les risque est important.
 
Professeur Pierre Carli, le Directeur médical du SAMU de Paris a souligné que les équipes médicales ont déjà transporté beaucoup de patients avec des maladies infectieuses graves. Certaines d'entre elles pour le personnel de santé représentent encore plus de danger que ne représente le virus Ebola. Selon lui, les services médicaux sont des professionnels, ils ont le bon matériel, ils ont les bonnes consignes et ils abordent ce nouveau problème de santé avec le calme et la décontraction des gens qui sont bien entraînés pour le faire.