Belles vues de Belleville 70's

Les coteaux viticoles de “Belle Vue” forment au 18ème siècle un petit hameau. Il devient plus tard et par déformation le village de Belleville, royaume des guinguettes. Ces photos de Jean-Luc Penel ont été exposées dans le cadre d'une expo organisées par la Banque Populaire, il y a 2 ans.

Voici ce qu'en disait le photographe: "en 1972, encore étudiant mais déjà passionné de photographie, j’entrepris un reportage dans les rues de Belleville, quartier du 20ème arrondissement en pleine démolition. Devenu par la suite photographe professionnel et à l’initiative de la Banque Populaire, partenaire de mes activités depuis 35 ans, ces images d’un autre temps n’ont pas fini de nous questionner sur un sujet plus qu’actuel.

Si on regarde ces photos d’un œil historique, les ilots insalubres, l’urbanisme sauvage, et les rénovations sporadiques témoignent de vagues d’immigration d’Arméniens, de Grecs, d'Algériens, de Tunisiens, d’Africains, ainsi que de la disparition des ouvriers depuis les années 50 et de la naissance d’une nouvelle classe, plus tard appelée “moyenne”.

Si on les regarde à travers l’objectif un peu naïf d’un jeune photographe en quête d’esthétisme, ces photos révèlent aussi l’incidence de la transformation d’un quartier sur la vie des hommes qui l’habitent.

Les habitants déteignent sur leurs quartiers autant que les quartiers déteignent sur ses habitants. Voici le message que semble nous délivrer ces personnes un peu figées, à l’abandon, elles aussi dans l’attente réelle d’une rénovation sans doute incertaine. Ces questions d’hier ne sont-elles pas toujours d’actualité?"